↵ Fermer
Accueil › Orchestre

Orchestre Régional Bayonne Côte Basque

orchestre régional bayonne côte basque
orchestre aux arène de bayonne

Direction artistique : Michaël Gavazzi

 

L’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque est une formation Mozart de 35 musiciens à laquelle se joint une quinzaine de musiciens supplémentaires selon les besoins de la programmation.

 

Créé en 1974, il s’est donné pour mission la diffusion, mais aussi l’accompagnement des publics à travers un parcours artistique de qualité toujours innovant. Une belle programmation est proposée au public chaque année, reflet de la vitalité de l’établissement et de son territoire. Chaque saison de l’ORBCB est construite avec ses partenaires de proximité, en réponse aux attentes locales.

L’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque est porté conjointement avec le Conservatoire à rayonnement régional Maurice Ravel, par un Syndicat Mixte regroupant l’Agglomération Côte Basque Adour et les Villes de Saint-Jean-de-Luz et Hendaye. Il est subventionné par le Conseil Régional d’Aquitaine et le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques et labellisé Pôle ressource par ce-dernier (voir pages Médiation).

 

 

Un nouveau projet  artistique, éducatif et territorial 2014-2019

 

L’ORBCB se dote d’un nouveau projet, tourné vers la médiation culturelle, comme vecteur essentiel de la découverte et du plaisir partagé. Un nouveau modèle économique sous-tend cette organisation, basé sur les relations fortes nouées avec les autres acteurs du territoire. Ce projet prend son essence dans des valeurs comme le développement du lien social, l’épanouissement culturel par la création, et l’ouverture en direction des jeunes.

 

Il est ouvert à la diversité des expressions artistiques et au croisement des publics. Il participe au développement du Conservatoire Maurice Ravel, et se veut force de motivation en matière de développement des pratiques vocales, pratiques collectives et créations transdisciplinaires. Enfin, il ira encore plus loin dans la médiation, et en insistant sur l’importance de la rencontre autour de la diffusion ; en 3 mots : diffuser, transmettre, partager.

 

A travers ces nouvelles orientations, notre Orchestre réaffirme sa volonté d’être un acteur et un partenaire de premier plan en matière d’éducation artistique et culturelle (AEC), au plus près des habitants. Il propose une saison construite en mode « projet », accessible, autour de grands rendez-vous thématiques liés à la vie du territoire.

 

Plusieurs chefs viendront régulièrement enrichir le travail artistique de l’Orchestre, tout en laissant une place centrale à quelques personnalités, et notamment pour cette saison à Benjamin Levy, en tant que Premier chef invité. La priorité est redonnée à la formation symphonique, sans oublier les ensembles à  géométrie variable, en cohérence avec la diversité des activités développées au Conservatoire. 

 

Enfin, l’ORBCB poursuit son engagement citoyen, en facilitant l’accès aux concerts au plus grand nombre.

 

 

Benjamin Lévy, premier chef invité de l'ORBCB

 

Très actif sur les scènes symphoniques et lyriques européennes, Benjamin Levy a récemment été invité par les Rotterdams Philharmonisch, Orchestre de la Suisse Romande, Nederlandse Reisopera (Bizet, Les Pêcheurs de Perles en 2015), Théatre Stansilavsky - Moscou (Pelléas et Mélisande de Debussy, Olivier Py) Moscow Philharmonic, Umeå Opera (Suède), Orchestre de Chambre de Lausanne, Radio Filharmonisch Orkest, Radio Kamer Filharmonie, Gelders Orkest, Residentie Orkest - La Haye, Noord Nederlands Orkest… Benjamin vient de débuter une collaboration avec Icelandic Opera (Don Giovanni & Eugene Oneguine en 2016).

 

En France il a dirigé de nombreuses formations : Orchestre National de Montpellier, Orchestre National d’Ile-de-France, Orchestre National de Lorraine, Opéra National de Lyon, Orchestre Poitou-Charentes, Opéra de Rouen, Opéra National du Rhin, Opéra de Limoges, Théâtre National du Capitole de Toulouse, Opéra de Saint-Etienne, Orchestre National de Lyon, Orchestre Colonne, Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy , Orchestre Lamoureux ainsi que l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque dont il est actuellement Premier Chef Invité.

 

Parmi ses prochaines invitations et réinvitations, notons le Nederlandse Reisopera (Le Vaisseau Fantôme en 2018), l’opéra de Tours, l’opéra d’Amsterdam, l’Orchestre de Cannes et de nombreux projets avec l’orchestre de chambre Pelléas en compagnie notamment de Jennifer Larmore et de Sabine Devieilhe.

 

Benjamin était la «révélation musicale de l'année 2005» pour le syndicat de la critique dramatique et musicale. Il a reçu en 2008 le prix « Jeune Talent - Chef d’orchestre » de l’ADAMI.

 

Benjamin Levy s’est formé aux CNSM de Lyon (Premier Prix de percussion) et de Paris (Prix d’analyse et classe de direction d’orchestre). Il étudie à l’American Academy of Conducting d’Aspen (Etats-Unis) auprès ainsi qu’à l’Academia Chigiana de Sienne. Benjamin a ensuite été régulièrement l'assistant de Marc Minkowski (Opéra de Paris, Oper Leipzig, Festival de Salzburg). Il a passé deux saisons comme Chef-Assistant des deux Orchestres de la Radio Néerlandaise.

 

Remarqué avec la Compagnie «Les Brigands», il a défendu avec cet ensemble des pièces rares du répertoire lyrique léger, pour lesquelles il a reçu à deux reprises un Diapason d’Or.

 

Fondateur de l’Orchestre de Chambre Pelléas il a donné avec cette formation au fonctionnement collégial de nombreux concerts en France et en Europe. Un CD Beethoven enregistré en compagnie du violoniste Lorenzo Gatto et de l’Orchestre Pelléas pour Zig-Zag Territoires, paru récemment, a reçu un accueil unanime de la presse et de la critique.

 

Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtrewww.benjaminlevy.fr

 

 

Marina Beheretche, premier violon de l'ORBCB

A 30 ans, Marina Beheretche a succédé à son ancien professeur au poste de 1er violon de l'Orchestre Régional Bayonne Côte Basque. "Une jolie émotion" confie t-elle depuis la Cité des arts de Bayonne.

Sa passion pour le violon remonte à la prime enfance, immergée dans le monde musical - un père batteur de Sustraia et un grand-père accordéoniste. Et déjà, l'envie de faire du violon son allié pour la vie.

Après le conservatoire Maurice Ravel à 7 ans, puis celui de Saint Sébastien à 16 ans, elle évolue quatre ans au sein de l'orchestre de chambre de Toulouse, y joue avec de grands noms.De retour au pays, Marina renoue avec le conservatoire comme professeur de violon et supplémentaire au pupitre de 1er violon. En septembre 2015, elle remporte le concours de 1er violon. Depuis, au sein de l'orchestre, elle transmet son plaisir de jouer, l'exigence mais aussi al médiation entre le chef d'orchestre, la direction artistique et les musiciens. "Le premier violon porte l'image de l'orchestre : il doit être exemplaire", précise t-elle.

Marina dirige également deux petits orchestres : "transmettre aux enfants me ravit. Cela leur apprend la rigueur, l'écoute, le partage et développe leur motricité".

En recherche artistique permanente

Marina multiplie les expériences avec son quatuor à cordes Arranoa, au sein d'ensembles baroques, de musique basque ou de groupes de musiques actuelles. Dans l'avenir, Marina espère voir l'orchestre se produire davantage, créer un quintette, et qui sait, transporter son talent Outre Atlantique. Mais pour l'heure, c'est en terre Basque qu'elle défend la belle musique.

 

Interview réalisée par Valérie Josa, journaliste de l'Agglomération Côte Basque Adour (Baskinfo mai 2016)